13/08/2018

Aux Jeux de Berlin, une Europe ouverte et joyeuse

Une Europe "blanche et chrétienne" ! C'est le credo que nous serinent à longueur de journée les souverainistes, apôtres de la démocratie "illibérale", tels l'Italien Salvini, le Hongrois Orban, le Polonais Kaczynski ou, chez nous, les blochériens pur sucre. Se sont-ils voilés la face au spectacle des championnats d'Europe d'athlétisme qui viennent de s'achever à Berlin ?

Qu'ils fussent Français, Britanniques, Allemands, Italiens, Néerlandais ou Scandinaves, les athlètes originaires d'Afrique ou des Caraïbes étaient en nombre à concourir et à célébrer leurs médailles par un tour d'honneur, drapés dans les couleurs de leur nation de passeport… et de cœur.

La Suisse n'échappe pas à ce phénomène multiculturel. La Bernoise Mujinga Kambudji et la Vaudoise Sarah Atcho sont nées respectivement de pères congolais et ivoirien. Bien que venu au monde à la Jamaïque, Alex Wilson répond aux interviews en baslerdütch, le dialecte de sa petite enfance. Et le Genevois Tadesse Abraham, réfugié érythréen naturalisé au terme d'un parcours d'obstacles, n'a de cesse de dédier ses victoires à la Suisse pour la remercier de son accueil.

Curieusement ce phénomène, très fort dans les épreuves de course et de saut, est moins présent dans les lancers. Est-ce un hasard que les meilleurs dans ces disciplines, Polonais, Hongrois, Tchèques, viennent des ces pays de l'Est plus allergiques aux mélanges multiculturels et professant un nationalisme à fleur de peau ?

Mais, dans l'ensemble, les Jeux de Berlin ont donné l'image d'une Europe ouverte, diverse, tolérante, en un mot joyeuse.

 

 

 

11:15 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |