De l'art public le long du tram 14

Imprimer

Des anneaux de néons blancs illuminent le fronton du passage de Montbrillant, à Cornavin. A l'intérieur, la pénombre du tunnel est atténuée par la peinture dorée recouvrant les parois, éclairées par des LEDS. L'œuvre est signée John Armleder, sans doute l'artiste contemporain genevois le plus réputé sur la scène mondiale. Avec cinq de ses collègues, il participe à Art & Tram, un projet d'art public à grande échelle, le long de la ligne du tram 14.

 

"Pour de nombreux visiteurs arrivant de Suisse par le train ou de l'étranger via l'aéroport, Le trou noir de Montbrillant était leur première impression de Genève et ce n'était pas très flatteur", rappelle ainsi Diane Daval, responsable du Fonds cantonal d'art contemporain, qui coordonne le projet.

Inspiré par plusieurs initiatives similaires à l'étranger - notamment le projet du tram T3 à Paris, piloté par Christian Bernard, alors directeur du MAMCO de Genève -  Art & Tram fut lancé en 2009 par quatre communes traversées par le futur tram 14 - Lancy, Onex, Confignon et Bernex - auxquelles se joignit la Ville de Genève. Un comité d'experts fut chargé d'organiser un concours sur invitation, réservé à des artistes suisses reconnus. Les élus se virent assigner chacun une portion du parcours sur laquelle ils purent développer leur proposition en totale liberté, limitée seulement par les contraintes du milieu urbain.

Silvie Defraoui, née à Saint-Gall mais vivant et travaillant aujourd'hui dans le canton de Vaud, intervient ainsi sur les  trois arrêts sis sur la commune de Lancy: Quidort, Petit-Lancy et les Esserts. Son projet, intitulé Trame & Tram, consiste en des dessins géométriques au sol, réalisés avec de la peinture utilisée pour la signalétique routière, tels des "tapis sur asphalte". L'artiste a en effet remarqué qu'en ville, aux arrêts de tram, les gens regardent par terre - quand ils délaissent leur portable - alors qu'à la campagne "on regarde les nuages qui passent".

L' œuvre la plus spectaculaire est incontestablement due à Ugo Rondinone, un artiste polyvalent né à Brunnen, qui vit aujourd'hui à New York. Il s'agit d'une sculpture en granit de 10 m. de haut, représentant une figure humaine en position debout, inspirée par le site préhistorique de Stonehenge, en Angleterre. Installée à la place des Deux-Eglises, à Onex, elle fait le lien non seulement entre les confessions protestante et catholique, mais aussi entre le vieux village d'Onex et la Cité nouvelle, justifiant son titre: Le Sage.

Les Jeux sont faits, tel est le thème de l'œuvre de l'artiste bâlois Eric Hattan, qui entend rompre avec le rythme et la monotonie du mobilier urbain. Intervenant sur onze des soixante mâts de lampadaire situés sur plusieurs kilomètres de voie dans la commune de Confignon, il les tord, les retourne, les réassemble, tout en leur conservant leur fonction première, à savoir l'éclairage public et le support des câbles du tram.

Il appartenait à Pipilotti Rist, la pop star de la scène artistique suisse, de relier ces différents sites avec sa rame repeinte en rose, une œuvre d'art mobile devenue familière pour les Genevois, puisqu'elle s'évade parfois de la ligne 14. Ce tramway nommé La Rose, à l'intérieur duquel les écrans informatiques diffusent de la poésie sur le thème de la fleur chère à Ronsard, se veut un espace d'optimisme et de bonheur...mais toujours aléatoire, car il n'est jamais possible de prédire où et quand il passera.

Reste un dernier projet encore dans les cartons, Beautiful Bridge, conçu par deux artistes alémaniques, Sabina Lang et Daniel Baumann. Il s'agit d'un pont en forme de demi-cercle qui enjambera la voie du tram à l'entrée de Bernex. A la fois belvédère et promontoire, il comprendra une scène ainsi que des gradins permettant d'accueillir sur son tablier jusqu'à 120 personnes, venues assister à un spectacle, admirer la vue, partager un pique-nique ou tout simplement rêvasser au soleil. Dans l'esprit de ses auteurs, "un pont qui ne conduit pas de manière obligée d'un point à un autre, mais qui œuvre symboliquement en reliant la ville  à la campagne".

 

 

Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.