• Un camélon nommé Boris

    Imprimer

    Le jour de l'élection de Richard Nixon, en novembre 1968, Herblock, le caricaturiste du Washington Post, qui pourtant l'abhorrait et le représentait toujours mal rasé, avait fait un dessin montrant une boutique de barbier avec ces mots: "Aujourd'hui, on rase gratis". Une manière de laisser le bénéfice du doute au nouveau président. Un état de grâce accordé à son tour à Boris Johnson après son élection triomphale ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps 1 commentaire
  • Menaces sur l'universalité du football

    Imprimer

    Le football est un jeu universel parce que ses règles sont simples, tout profane pouvant les assimiler en cinq minutes. Mais cette universalité est aujourd'hui sous une double menace: le recours abusif à la VAR (vidéo) et l'égoïsme des prétendus super-clubs qui veulent créer une ligue fermée, sur l'exemple nord-américain, excluant les pays moins favorisés de toute compétition européenne.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humeur 0 commentaire