• L'agonie de la Prusse-Orientale racontée par un écrivain allemand anti-nazi

    Imprimer

    Lorsque les troupes soviétiques entrèrent en Prusse-Orientale lors de leur offensive finale, en janvier 1945, ils découvrirent de petites maisons proprettes, entourées de jardinets impeccablement tenus, du linge frais dans les armoires et, parfois, le petit déjeuner abandonné sur la table par les propriétaires en fuite. Cette vision idyllique ne fit qu'exacerber le sentiment de revanche des simples soldats qui vivaient dans des conditions très primitives dans leurs villages de l'immense Russie. "Pourquoi ces gens, qui avaient tout, nous ont attaqués, nous qui n'avions rien !".

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps 1 commentaire