Le blog d'André Naef - Page 7

  • Rendez-vous à la rentrée !

    Imprimer

    Non ce blog n'est pas en déshérence, mais seulement en veilleuse, le temps d'un été radieux qui incite plus au farniente qu'à l'écriture. Mais des vacances néanmoins actives entre New York, les Chutes du Niagara et les Alpes vaudoises.

    L'occasion de découvrir à la Fondation Guggenheim une exposition posthume de Jean-Michel Basquiat sur le thème plus qu'actuel des violences policières contre les Afro-Américains. L'occasion aussi de lire, sous la plume d'Alexandra Popoff, une journaliste américaine d'origine russe, la biographie bouleversante de l'écrivain soviétique Vasily Grossman, qui fut le correspondant de guerre très sincère du journal de l'Armée rouge, mais aussi le critique courageux et sans concession du totalitarisme stalinien.

    De tout cela, on reparlera à la rentrée. Bon été.

    Lien permanent 0 commentaire
  • De l'art public le long du tram 14

    Imprimer

    Des anneaux de néons blancs illuminent le fronton du passage de Montbrillant, à Cornavin. A l'intérieur, la pénombre du tunnel est atténuée par la peinture dorée recouvrant les parois, éclairées par des LEDS. L'œuvre est signée John Armleder, sans doute l'artiste contemporain genevois le plus réputé sur la scène mondiale. Avec cinq de ses collègues, il participe à Art & Tram, un projet d'art public à grande échelle, le long de la ligne du tram 14.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Confession d'un supporter grenat chauvin et de mauvaise foi

    Imprimer

    Le risque d'un Brexit sans accord. Les menaces de Trump contre l'Iran. Le suspense des élections européennes. La ronde incessante des gilets jaunes. Tout cela est passé à l'arrière-plan, un dimanche gorgé de soleil, alors que le Servette FC, ivre de bonheur, fêtait son retour dans l'élite du football suisse, qu'il n'aurait jamais dû quitter au regard de son glorieux palmarès.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humeur 2 commentaires